Aimante OK, mais pas sacrifiée

Bon arrêtons de nous leurrer, être mère c’est génial et en même temps c’est une vrai galère !

Surtout quand nos enfants atteignent l’adolescence ( si redoutée par ma mère qu’elle m’a engueulée à chaque annonce de grossesse à partir de la 3 ème, et que moi en bonne fille rebelle que je suis je pensais fortement qu’on a les ados qu’on mérite). Je le pense encore, mais avec plus d’ouverture d’esprit.

Savoir identifier ses limites

Alors oui il y a l’éducation positive, oui il y a Montessori, oui il y a la communication non violente et des tas de bons conseils à prendre par ci par là, de la part de plein de gens bien intentionnés.

Mais quand vous n’en pouvez plus et bien vous n’en pouvez plus ! C’est dit !

Et quand on en peut plus ce n’est pas si facile que ça de s’en rendre compte. Parce que en bonne mère aimante que vous êtes, vous faites toujours passer vos enfants, votre mari et votre éventuel boulot avant vous-même et votre bien être.

STOP – Vous vous trompez complètement

Remmettre de l’ordre dans ses idées

On vous a inculqué toute votre vie d’être aimante, être au service des autres, faire passer les autres avant soi même, montrer l’exemple, blablabla…..

C’est pas tout faux, mais ce n’est pas dans le bon ordre. La première chose , la base, la clé principale du bonheur, c’est aime toi, soit amoureuse de toi-même, occupe toi de tes besoins et envies, expérimente ce qui t’attire

Et seulement ensuite vous pouvez être avec les autres ! Vous le serez tout en vous respectant vous-même et en étant indépendante sur votre plaisir à vivre.

Vos enfants n’ont pas besoin d’une maman sacrifice, votre mari n’est pas comblé par une épouse sacrifice, votre boulot stagne tant que vous restez une femme sacrifice, et vous devenez cette femme aigrie, frustrée, en colère, qui hésite entre craquer, tout envoyer valser, ou tenir encore envers et contre tout.

Comment se rendre compte que l’on est passé du côté sacrifice ?

  • Vous n’avez plus de plaisir à faire ce que vous faisiez avant.
  • Vous êtes fatiguée tout le temps.
  • Vos relations se distendent ou se dégradent
  • Vous vous repliez sur vous-même
  • Vos démons bien enfouis remontent à la surface
  • Vous pouvez croire que vous devenez folle ou que vous n’êtes pas normales
  • Vous perdez confiance en vous
  • Vous n’osez rien dire de peur d’exploser
  • Vous êtes remplie d’émotions extrèmes
  • Vous continuez tête dans le guidon et ne prenez pas le temps de penser aux changements possibles
  • Votre famille vous trouve pénible
  • Vous devenez hyper exigente

 

Si vous avez plusieurs de ces ressentis, c’est que vous avez basculé dans le coté sacrifice de la mère aimante que vous êtiez avant.

CE N’EST PAS VOTRE FAUTE

Vous vous êtes faites piégée. Piégée par votre élan féminin naturel qui est de soutenir, d’aider, soigner, accompagner. Piégée par le rythme effréné de la société actuelle où il faut faire beaucoup et vite. Piégée par le peu d’aide de l’entourage. Piégée par cette charge mental que tous les hommes ne sont pas capable de reconnaître et de partager. Piégée par votre envie de liberté qui se réveille et que vous ne savez comment utiliser. Piégée par la fatigue accumulée depuis votre première grossesse sans jamais de vrais moments de repos. Piégée par le manque d’argent, ou la dépendance financière. Et surtout piégée à l’intérieur de vous-même parce que vous ne savez pas par quel bout prendre tout ce magma de pensées et émotions qui vous submerge.

L’heure est à la décision

Si vous en êtes là : BRAVO !

C’est le moment de vous prendre par la main et de vous choisir vous, et de décider ce que vous voulez pour votre avenir. C’est le moment de faire un choix :

Vous continuez sans rien changer

Ou

Vous sortez de votre zone de confort pour trouver comment faire autrement

 

Je ne peux que vous conseiller le deuxième choix et vite. Vous avez certainement déjà eu quelques alertes. Si vous n’y portez pas attention, l’univers dans sa grande bonté, continue à vous envoyer des alertes de plus en plus fortes. C’est là que l’on arrive à des divorces, des maladies, des accidents…

Je le vois tous les jours avec mes clientes. Certaines attendent un gros choc pour prendre leur vie en main. Mon désir le plus cher est que les femmes ouvrent les yeux avant ces bouleversements et se facilitent la vie au maximum. Parce que vous le méritez tellement.

 

Je peux vous aidez à franchir ce cap de transformation, vous reconnecter à qui vous êtes et ce que vous voulez faire de votre vie.

Si vous souhaitez passez de mère dévouée à femme créatrice, prenez un rendez-vous de coaching découverte offert   http://femininplurielles.fr/le-coaching/

 

Je vous souhaite tout le meilleur

 

Eliette d’Eté

Coach pour les femmes qui veulent passer de mère dévouée à femmes créatrices

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *